+32 (2) 230.86.22 ucesm@ucesm.net

Assemblée Générale 2018

La 18e Assemblée Générale de l’UCESM a eu lieu du 5 au 10 mars 2018 à Snagov (Roumanie)

C’est le samedi 10 mars 2018 que s’est terminée la 18e Assemblée générale de l’UCESM au Monastère des Carmes de Snagov, Ciofliceni, Roumanie. Quelque 90 délégués de presque toutes les Conférences européennes, ainsi que des représentants de l’UISG, de l’USG, du CCEE, étaient réunis sous le thème «Élargis l’espace de ta tente» (Isaïe 54,2).

La rencontre des présidents, vice-présidents et secrétaires généraux des Conférences nationales des religieux est organisée tous les deux ans alternativement dans un pays de l’est et de l’ouest de l’Europe, de préférence dans un lieu de pèlerinage (Fatima, Częstochowa, Lourdes, Tirana). L’UCESM a été établie pour donner aux Conférences européennes la possibilité de se rencontrer et cet élément est apparu à plusieurs reprises dans les débats: pourquoi l’UCESM existe-t-elle? Les Conférences ont-elles réellement besoin de l’UCESM?

Le thème a réuni 34 Conférences de 27 pays: il s’agissait de migration et vie religieuse. «Élargis l’espace de ta tente», une citation d’Isaïe 54,2, a interpellé les participants sur leur responsabilité dans la problématique des réfugiés, mais aussi sur l’internationalisation des instituts religieux, la nouvelle évangélisation et la coopération entre eux et avec les évêques. Les conférenciers ont abordé le thème de différents points de vue.

Le Père Lucian Bobarnac ofm a présenté un projet franciscain pour la formation et le soutien des Roms dans le nord de la Roumanie. Le P. José García sj a parlé du Jesuit Refugee Service, fondé en 1980, qui apporte son aide aux migrants en étant à leur service, ou simplement en étant là. Sœur Cécile Renouard, assomptionniste à la tête d’un groupe de recherche sur l’écologie à l’Université de Paris, a mis en relation notre vie avec « Laudato Si ».  Tous ont souligné que le cri des pauvres et le cri de la terre ne sont pas séparés l’un de l’autre. Sœur Adina Balan cj de Roumanie, membre de RENATE (réseau européen des religieux contre la traite des êtres humains), a relaté les situations horribles que vivent – surtout – les femmes et les enfants victimes de la traite des êtres humains. Frère Alois de Taizé a développé le thème de l’intégration dans l’œcuménisme.

De Rome, Mgr. José Carballo a rejoint les participants et les a longuement enrichis par un discours enthousiaste sur l’importance de la vie religieuse en Europe, basé sur les directives pour l’administration des biens récemment traduites en plusieurs langues. La Présidente et la Secrétaire Générale de l’UISG, Sœur Carmen Sammut et Sœur Patricia Murray, ont évoqué le projet pour les réfugiés à Lampedusa/Sicile. Le Père Felix Mushobozi de l’USG a parlé du projet des frères maristes et des salésiens pour les réfugiés syriens au Liban.

Au fil des jours, il est apparu que nos tentes à l’intérieur sont clairement plus vastes qu’elles n’en ont l’air de l’extérieur.

La richesse de la vie religieuse en Europe s’est révélée par l’ouverture à des cultures différentes, chacune avec ses propres orientations. La raison d’être de l’UCESM est d’exister. Elle facilite les rencontres entre les Conférences en Europe, elle peut – si le souhait se manifeste – former des groupes de travail des Conférences nationales et aborder des thèmes qui sont importants pour tous. L’UCESM a un petit bureau à Bruxelles, avec Sœur Marjolein Bruinen (Dominicaines de Béthanie) des Pays-Bas comme Secrétaire Générale et Mme Nicole Jacqué comme Secrétaire exécutive. Les membres des Conférences sont au nombre de 39 provenant de 28 pays et représentent quelque 230 000 religieux.

La dernière journée a vu l’élection du nouveau président. Le Père piariste Zsolt Labancz (43), Président de la Conférence hongroise, termine ainsi le mandat du P. Giovanni Peragine, qui a été nommé évêque dans le sud de l’Albanie en août dernier. Sœur Danièle Faltz (dcn) de Luxembourg reste Vice-Présidente. Il y aura de nouvelles élections en 2020.

La 18ème Assemblée de UCESM a été organisée sur place par les deux Conférences de Roumanie (hommes et femmes): elles avaient invité la poétesse et militante roumaine Ana Blandiana à une intéressante conférence suivie d’une discussion en soirée avec les participants. Des chefs de l’Eglise roumaine sont venus célébrer ou concélébrer les célébrations eucharistiques, notamment Mgr. Ioan Robu, archevêque métropolite de Bucarest, l’évêque gréco-catholique Mgr. Mihai Fratila et l’éparque de Cluj-Gherla, Mgr. Florentin Crihalmeanu. La modératrice était Sœur Denise Boyle d’Irlande, le travail quotidien était entre les mains de Sœur Marjolein et Mme Nicole. Il existe encore des incertitudes quant au lieu de la prochaine Assemblée Générale, la 19e: Malte, l’Ukraine et l’Allemagne sont candidates.

Le message final de l’UCESM s’adresse à tous les religieux en Europe et souhaite transmettre des encouragements et de l’inspiration pour affronter encore mieux les problèmes des migrants et des réfugiés.